La DCE sur l'étang

L'Union européenne s'est engagée dans la voie d'une reconquête de la qualité de l'eau et des milieux aquatiques en adoptant la Directive cadre sur l'eau, transposée en droit français en 2004. Cette directive impose à tous les Etats membres de maintenir ou de recouvrer un bon état des milieux aquatiques.

Qu’est-ce que la Directive Cadre sur l’Eau (DCE) ?

L’Union européenne s’est engagée dans la voie d’une reconquête de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques en adoptant la Directive cadre sur l’eau, transposée en droit français en 2004.

Cette directive impose à tous les Etats membres de maintenir ou de recouvrer un bon état des milieux aquatiques. Ce bon état englobe l’état écologique et l’état chimique d’une masse d’eau.
Afin d’établir l’état général des masses d’eau, la directive s’appuie sur l’évaluation d’un certain nombre d’éléments de qualité :

  • état chimique : les évaluations se font à partir des concentrations mesurées dans l’eau et dans la matière vivante ;
  • état écologique : les éléments de qualité suivis sont le phytoplancton, les paramètres physico-chimiques d’appui (essentiellement les nutriments), les macrophytes (espèces de référence et algues opportunistes), la macrofaune benthique associée au substrat meuble

Le bon état au sens de la DCE nécessite un classement en très bon ou bon pour l’état écologique et bon pour l’état chimique.

C’est l’Agence de l’Eau qui est responsable de la mise en œuvre de la DCE.

Dernier état DCE disponible

L’état écologique au titre de la DCE a été mis à jour dans ce document à partir des dernières campagnes DCE dont le maître d’ouvrage est l’Agence de l’Eau. Les données et résultats de ces campagnes sont disponibles dans trois documents :

  • Campagne de surveillance DCE 2015, IFREMER, publié en avril 2017 ;
  • Mise en œuvre du contrôle de surveillance au titre de la Directive cadre sur l’eau pour l’indicateur benthos/ année 2015, STARESO, publié en octobre 2016
  • Campagne de surveillance DCE, Bilan des résultats 2015, Tour du Vallat, Agence de l’Eau, Ifremer, Université de Montpellier-UMR MARBEC
Classement de l’état des masses d’eau au titre de la DCE (données Agence de l’Eau). Rouge : mauvais ; orange : médiocre ; jaune :moyen ;vert :bon ;bleu :très bon.

A partir des résultats de cette campagne 2015, et des campagnes précédentes pour les données manquantes, un tableau synthétique a été constitué (Tableau 7). Les deux masses d’eau qui constituent l’étang de Berre (Grand étang et étang de Vaïne) et l’étang de Bolmon ne sont donc pas en bon état au sens de la DCE.
L’état écologique pour chaque masse d’eau est le suivant :

  • Le Grand étang est classé « mauvais » pour la chimie au regard des résultats acquis dans la matière vivante en 2015 et pour l’état biologique à cause des macrophytes en 2009.
  • L’étang de Vaïne est classé « médiocre » au regard des macrophytes en 2009, malgré un classement « mauvais » pour les paramètres physico-chimiques (ces derniers ne peuvent pas dégrader la masse d’eau au-delà de l’état moyen).
  • L’étang de Bolmon est classé « mauvais » pour tous les compartiments en 2015 et 2009, hormis un classement «médiocre » pour la macrofaune benthique.
Article modifié le 19/09/2018