Saint-Chamas : site pilote pour l’installation d’habitats artificiels pour juvéniles

Le 16/01/2019
Le port de Saint Chamas, site pilote pour favoriser la biodiversité.

La question de la richesse halieutique de l’étang de Berre est un sujet important sur lequel peu d’études ont été menées. Le rôle central des lagunes et en particulier de l’étang de Berre dans
le cycle de vie des poissons de Méditerranée reste mal connu. Une action menée par le GIPREB a ainsi pour objectif de mettre à jour les connaissances sur la communauté
ichtyologique et d’étudier le rôle de nurserie de l’étang de Berre (projet JUVABERRE, Action A2-30 du Contrat d’étang de Berre). En parallèle de cette action, le GIPREB a entamé avec ses partenaires des réflexions sur des projets de restauration d’habitats pour les juvéniles de poissons dans les différents ports de l’étang de Berre, et potentiellement ailleurs dans l’étang.

M.Torres, Saint ChamasLe port municipal de Saint-Chamas arrive au bout de sa certification « Ports propres » et va obtenir du coup l’appellation NAPPEX (Nurseries Artificielles Pour Ports Exemplaires). Ce port deviendra ainsi un site pilote sur la thématique de la restauration écologique, et participera également à l’étude du GIPREB sur les nurseries.
C’est dans ce cadre que la mairie s’est rapprochée de la société ECOCEAN, seule société à ce jour capable de déployer des solutions de restauration écologique validée par l’Agence de l’eau (système BioHut®)

Commentaires

Vous souhaitez commenter cet article ? Lancez-vous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *