Les perspectives de restauration des trois écosystèmes : Rove, Bolmon, Berre

Aujourd'hui l'état écologique du canal, de l'étang de Bolmon et de l'étang de Berre est loin de l'objectif du « bon état » fixé par la DCE. La réduction de la charge trophique est la voie à suivre pour restaurer le fonctionnement de ces écosystèmes. Pour cela il ne faut pas baisser les bras sur la maîtrise et la réduction des apports du bassin versant mais il faut surtout assurer un renouvellement de l'eau permettant d'enclencher une dynamique de restauration.

Quels objectifs écologiques ?

L’amélioration de l’état écologique des  trois milieux aquatiques pour participer à l’atteinte du Bon état écologique pour lequel la France s’est engagée.

53 M.Torres GIPREB Mars Avril

Le Canal de navigation de Marseille au Rhône n’est pas, administrativement, un écosystème aquatique. Les objectifs ne sont donc pas réglementaires mais il s’agit de retrouver une qualité d’eau proche de celle de la mer, avec une faible stratification haline et une bonne oxygénation. Cette qualité d’eau permettra le développement de peuplements aquatiques à affinité marine, moules, nacres, oursins, zostères marines, hippocampes profitant de la diversité des substrats offerts par le canal, substrat durs, substrats meubles… Ces peuplements constitueront un réservoir de biodiversité pour la colonisation des secteurs les plus salés de l’étang de Berre et de l’étang de Bolmon.

France – ETANG DE BERRE – Plage Du Jaï

L’étang de Bolmon revêt un intérêt écologique majeur du fait de son statut de zone de nature, propriété du Conservatoire du littoral. Aujourd’hui peuplé par de rares espèces très polluo-résistantes, il s’agira d’obtenir via un gradient de salinité, l’installation d’écosystèmes riches et variés sur la base d’herbiers de ruppies, de zostères et de potamots. L’installation pérenne de peuplements lagunaires variés renforcera la capacité de recolonisation de l’étang de Berre. Du point de vue des écosystèmes terrestres, les habitats actuels de lagunes côtières sont inféodés à la présence de sel et les habitats de ripisylves et de marais  situés en rive sud du canal sont peu contraints par la qualité de l’eau du canal, ils ne devraient donc pas connaître de grandes modifications.

 

Etang De Bolmon – Mai 2008

Pour l’étang de Berre, la capacité de dilution sera proportionnellement plus faible que pour le canal du Rove et l’étang de Bolmon. Il bénéficiera toutefois de l’inversion de tendance sur ces deux milieux et d’un potentiel de renouvellement de l’eau équivalent au quart des apports annuels d’eau douce par la centrale hydro-électrique. Cet apport semble être en mesure de produire une augmentation globale de la salinité de l’étang de Berre. Toutefois plus marquée dans la partie sud de l’étang, l’influence des apports d’eau marine pourront participer à une extension de la zone d’influence marine liée au canal de Caronte et de sa riche biodiversité et constituer un apport d’eau continue et riche en oxygène dans les zones les plus profondes régulièrement soumises à l’anoxie.

M.Torres ODS Etangg Berre 49
Article modifié le 02/10/2018