Il y a plus de 10 000 ans avant JC...

La formation de l’étang de Berre résulte d’une dépression creusée dans des terrains détritiques maestrichtiens, à l’extrémité occidentale du bassin synclinal d’Aix-en-Provence. Il est bordé par les formations calcaires du Crétacé inférieur des collines de la Fare au nord, et de la chaîne de la Nerthe au sud (Ambert, 1973). Le substratum de l’étang, recouvert d’un manteau de vase de 1 à 20 m d’épaisseur, offre une topographie variée, constitué de deux dépressions creusées au nord et au sud, séparés par un haut fond (Leenhardt et Roux, 1967). Le canal de Caronte est une ancienne vallée creusée en période de régression eustatique pour former un exutoire au réseau hydrographique du bassin d’Aix (Ambert, 1973 ; Roux et al.,1993). Lors de la transgression versilienne, l’eau de mer submerge les étangs de Caronte et de Berre ; c’était il y a environ 8000 ans. L’étang de Caronte se comble alors progressivement, sans doute en raison de la rencontre des courants limoneux sortant de l’étang et des eaux marines, favorable à la formation d’un bouchon vaseux modifiant parallèlement les échanges entre l’étang et la mer.

avant J.C 7000
avant J.C 120
1191
1435
1800
1863
1850 1900
1870
1907
1925 1945
1926
1963
7000

Transgression flandrienne

La « dépression » de Berre se remplit d’eau de mer lors de la transgression flandrienne. L’étang de Bolmon n’est pas individualisé.

120

Epoque romaine (Caïus Marius)

Gestion politique et agricole de l’espace, creusement de l’étang marécageux de Caronte pour la navigation. Augmentation de la salinité (ramassage des huîtres), apparition du cordon sableux du Jaï et individualisation de l’étang de Bolmon. Le haut fond s’est formé en raison de la dynamique hydro sédimentaire sous l’influence du vent de N-O, puis aurait émergé à la suite d’une baisse du niveau de l’étang de Berre consécutive au creusement de Caronte.

1191

Les pièges à poissons

Aménagement des premières bourdigues entre les étangs de Berre et de Bolmon. Ces communications permettaient de piéger les poissons qui passaient d’un étang à l’autre.

1435

Nouvelles bourdigues

Creusement et aménagement de trois nouvelles bourdigues entre ces deux étangs

1800

Les marais de Caronte

Entre l’étang et le golfe de Fos s’étendent les marais de Caronte, de faible profondeur, et les échanges avec la mer doivent être faibles.

1863

Creusement du chenal de Caronte

Les communications entre l’étang de Berre et la Méditerranée réduites suite au comblement naturel du canal de Caronte, sont rétablies suite au creusement du chenal de Caronte, à – 4 m. Cette restructuration sera suivie en 1928 d’un élargissement définitif.

1900

Les apports

L’étang de Berre reçoit les apports de l’Arc, de la Touloubre, il communique avec le golfe de Fos, via le canal maritime de Caronte, dragué à 3 m (1863). L’étang de Bolmon reçoit les apports de la Cadière, il communique avec l’étang de Berre via 3 bourdigues (creusées en 1435) et constitue ainsi une « lagune secondaire » de l’étang de Berre.

1870

Projet du canal du Rove

Projet du canal du Rove reliant Marseille au Rhône par l’étang de Berre. La construction du canal commence en 1911 à l’Estaque et se finit en 1924.

 

1907

Le chenal de Caronte est approfondi à – 6 m.

1945

Approfondissement du canal de Caronte

Le canal de Caronte a été approfondi à 9 m. Il s’agit de permettre le passage de navire à fort tirant d’eau.

1926

Ouverture du tunnel du Rove

Ouverture du tunnel et du canal du Rove. Il s’agit de garantir la continuité fluviale entre le Rhône et Marseille. Une communication hydraulique supplémentaire entre l’étang et la mer (anse de l’Estaque) est ainsi aménagée.

1963

Effondrement du tunnel du Rove

Effondrement du tunnel du Rove. Les échanges hydriques via ce tunnel sont totalement interrompus.

Article modifié le 27/09/2018