Siphon des palourdes

Dites ce que vous pensez du projet d’Arrêté préfectoral pour la réouverture de la pêche aux coquillages

Le 12/03/2020
Si la pêche à la palourde est toujours interdite, l'Etat organise une consultation pour réouvrir la pêche mais avec un certain nombre de restrictions...…

Le projet d’arrêté préfectoral  portant encadrement des activités de pêche maritime professionnelle et de loisir des bivalves fouisseurs sur le littoral de l’étang de Berre (Bouches du Rhône), hors des limites administratives du Grand Port Maritime de Marseille vient d’être mis à la consultation publique sur le site internet de la Direction Interrégionale de la mer Méditerranée à l’adresse suivante :
http://www.dirm.mediterranee.developpement-durable.gouv.fr

La consultation publique est ouverte pendant 21 jours consécutifs pour compter de la date de mise en ligne et de mise à disposition des documents, soit du 06 mars 2020 au 28 mars 2020 inclus.

Les observations du public sont  recevables par voie postale à l’adresse du siège :

Direction Interrégionale de la Mer Méditerranée
16 rue Antoine Zattara CS 70248
13331 MARSEILLE Cedex 3

ainsi que par messagerie électronique sur la boite mail suivante : src.dirm-med@developpement-durable.gouv.fr

L’essentiel :

RESTRICTIONS

ARTICLE 3
Les quantités de coquillages pêchées sont limitées pour les palourdes, par jour et par personne à :
– pour les pêcheurs professionnels : 25 kg par jour et par pêcheur.
– pour les pêcheurs de loisir : 2 kg par jour et par pêcheur.

ARTICLE 5
Nonobstant les périodes de fermeture pour des motifs sanitaires ou zoosanitaires, la pêche des bivalves fouisseurs est autorisée :
– pour les pêcheurs professionnels du 15 mars au 31 mai et du 15 octobre au 31 décembre, durant ces périodes d’ouverture la pêche est autorisée les lundi, mercredi et vendredi du lever au coucher du soleil.
– pour les pêcheurs de loisir du 15 mars au 31 mai au et du 15 octobre au 31 décembre, durant ces périodes d’ouverture la pêche est autorisée les week-ends et jours fériés du lever au coucher du soleil.

Commentaires

DIEU SABINE - il y a 1 semaine
cet arrêté est fait que pour les pêcheurs avec combinaisons donc pour la revente et non pour le loisirs car ne pas pouvoir pêcher pendant la saison d'été je me vois mal pouvoir rentrer dans l'eau pour le loisirs de octobre à décembre pour ma consommation personnelle et mon plaisir!!! c'est fait que pour les braconniers!!
Raphael Grisel - il y a 2 mois

En réponse à flornoy

L'ouverture de la pêche à la palourde en 2018 avait été précédée d'une étude de stock réalisée par le Gipreb. Il ne s'agit pas d'une étude d'impact au sens réglementaire mais bien d'une évaluation, la plus précise possible, de la quantité de palourdes présentes dans l'étang à un instant "t". Cette évaluation permet à l'administration et aux professionnels de discuter des modalités d'une éventuelle exploitation du gisement. L'étude de stock est reconduite tous les 6 mois en suivant exactement le même protocole. Le résultat des mesures de l'automne 2019, montrant un début de reconstitution du stock, les professionnels ont demandé à l'administration d'envisager une réouverture, dans des conditions toutefois plus strictes que celles autorisées en 2018. Ainsi, les pêcheurs seront moins nombreux, le nombre de jours de pêche fortement réduit et les quantités quotidiennes autorisées également fortement réduites. Dans ces conditions, le stock "pêchable" évalué par les agents du Gipreb sur la bande côtière devrait être respecté. Si après quelques mois d'exploitation les études de stock à venir de stock montraient un épuisement de la ressource alors l'autorisation de pêche serait immédiatement remise en question par l'administration. Il est évident que les pratiques de braconnage de toute nature observées sur l'étang appellent à la vigilance et les élus du Gipreb sont les premiers à demander régulièrement à l'Etat des moyens de contrôles renforcés. Les forces de l'ordre sont toutefois très présentes, et ont déjà réussies l'interpellation de groupes très organisés dont l'ensemble du matériel a été saisi. Je rejoins votre avis sur le fait que plus le temps sera laissé aux palourdes de reconstituer le stock, plus celui-ci pourra résister à la pression de pêche mais il ne faut pas négliger le fait que certains professionnels ne dépendent que cette ressource. Il s'agit donc bien d'un équilibre à trouver et pour lequel nous sommes fortement mobilisés. Les mesures de stock prévues ce printemps sont malheureusement reportées pour les raisons de confinement, mais de fait, la pêche aussi.
flornoy - il y a 2 mois
Y a-t-il eu une étude d'impact de l'effort de pêche sur le stock ? Il ne suffit pas de réouvrir pour des raisons électorales ou pour faire plaisir à tels ou tels. Il y a eu une forte mortalité à cause des rejets de 2018. A mon avis une seule année de non-pêche n'aura pas suffit à reconstituer le stock des coquillages morts à cette occasion. Il aurait été plus sur pour le biotope de reposer tranquille une année supplémentaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *