Présentation de l'Observatoire du GIPREB

Misison essentielle du GIPREB, cette page vous présente les différents compartiments suivis par le GIPREB dans le cadre de son Observatoire du milieu

Au suivi habituel portant sur les paramètres vivants du milieu et réalisé par la Mission de reconquête depuis 1994 puis enrichi par le GIPREB, s’ajoutent les résultats d’acquisitions ponctuelles, de programmes de recherches, d’expérimentations et d’études portées par des tiers (n’hésitez pas à visiter les autres pages de la rubrique COMPRENDRE)

L’Observatoire s’intéresse à différents compartiments décrits ci-dessous.

INO le navire du GIPREB
Le saviez-vous ?

Le suivi mis en place dans l’Observatoire du GIPREB répond aux quatre grandes problématiques que sont le contrôle des apports par les bassins versants, le contrôle de l’eutrophisation, la contamination et le niveau de réponse des biocénoses et habitats.

Compartiment Eau : paramètres physico-chimiques

Le suivi des paramètres physico-chimiques apporte la connaissance sur la qualité de l’eau en général et l’état d’eutrophisation des masses d’eaux.

Les paramètres mesurés, mensuellement et en 10 stations de l’étang de Berre, sont:

  • la salinité, la température et l’oxygène, mesurés par une sonde multi-paramétriques sur l’ensemble de la colonne d’eau
  • des paramètres biogéochimiques (nutriments, phytoplancton, etc…) mesurés sur des prélèvements d’eau effectués en surface et au fond

En complément de ces mesures in situ, des méthodes utilisant la télédétection viennent enrichir les données et connaissances sur les caractéristiques des eaux de surface (voir la page dédiée)

Sonde multiparamétrique

Compartiment Sédiments

Le suivi du sédiment porte sur deux aspects:

  • La qualité des sédiments, qui renseigne sur le niveau de contamination organique et métallique qui subsiste dans la couche superficielle des sédiments, ainsi que sur le stock de nutriments. Ce suivi est réalisé tous les 7 ans à la vue de lente évolution de ces paramètres.
  • Le suivi de la macrofaune benthique des substrats meubles (incluant moules et palourdes), qui renseigne sur le niveau de colonisation des fonds de l’étang, et en particulier de la zone centrale profonde. La zone centrale (trois points) est suivie mensuellement alors que la zone côtière (10 points) est suivie bi-annuellement.
Tamisage du sédiment pour identification de la macrofaune benthique

Compartiment macrophytes

Le suivi du compartiment macrophytes permet d’appréhender chaque année l’évolution des peuplements d’algues, de phanérogames marines le long de 31 transects répartis sur le pourtour de l’étang. Sur ces transects (ligne de 100 m de long), les macrophytes ou groupe de macrophytes sont identifiés et leur abondance est estimée.

En complément, des travaux importants sont menés sur le suivi des herbiers de zostères : visitez cette page pour en savoir plus

Macrophytes dans l’étang : zostères et ulves

Qualité sanitaire des eaux

Le suivi de la qualité sanitaire des eaux apporte une image globale de la qualité de l’étang vis-à-vis des contaminations microbiologiques. Des prélèvements et analyses bactériologiques sont réalisés mensuellement sur le plan d’eau et au niveau des principales mises à l’eau. En été, le suivi s’intensifie au niveau des plages.

Les résultats des suivis sont visualisables sur les pages dédiées : carte des plages (juin à septembre) , et carte du nautisme (toute l’année)

Article modifié le 04/10/2018