Le GIPREB demande le maintien de la fermeture temporaire de la pêche aux coquillages

Le 03/10/2018
Le Gipreb, réuni en Comité syndical mardi 2 octobre, a voté à l'unanimité une motion pour demander à l'Etat le maintien de la fermeture de la pêche…

Considérant que la diversification de l’exploitation des ressources marines est un objectif du Contrat d’étang,

considérant que l’étang de Berre connaît actuellement une crise écologique sans précédent du fait d’une crise anoxique (absence d’oxygène) et de la mortalité des peuplements benthiques (animaux vivants au fond de l’étang),

considérant que l’état actuel ne permet plus une exploitation professionnelle durable et respectueuse de la ressource,

considérant l’avis concordant des représentants élus des organisations professionnelles de pêcheurs sur le constat écologique réalisé par le Gipreb et la décision de fermeture temporaire prise par l’administration,

les élus du Gipreb demandent que l’Etat maintienne la décision de fermeture temporaire de la pêche des coquillages fouisseurs à des fins de préservation de la ressource et de reconstitution des stocks

Commentaires

GRESLE - il y a 1 semaine
Bonne résolution, les pêcheurs professionnels ont fait un ravage depuis la dernière levée de l'interdiction, il m'est arrivé de voir ces professionnels sortir de l'eau trainant un très long filet rempli à ras bord de palourdes. L'astuce pour eux qui ont droit à avoir un masque c'est de rajouter un embout de 1 mètre à leur tuba et de beaucoup se plomber. A 1 mètre 50 au fond de l'eau ils sont invisibles et profitent pour ramasser les palourdes qui pour un pêcheur à pieds sont impossible à ramasser

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *