L’étang de Berre : Terre de jeux 2024

Le 24/02/2021
Marignane et Martigues reçoivent le label "Terre de jeux 2024".

« L’échéance des JO de 2024 doit donner un coup de fouet à tous les acteurs de la réhabilitation de l’étang, car il devra se montrer sous son meilleur jour ! » Eric Le Disses

Accueillir les délégations du monde entier le temps d’un stage de préparation ou comme base arrière pendant les Jeux olympiques de 2024, c’est la chance que vient d’offrir le Comité d’organisation des JO aux villes de Marignane et de Martigues pour la voile et Miramas pour l’athlétisme. Elles sont en effet labellisées Terre de Jeux 2024.

Avec les kite-surfeurs sur le spot mondial du Jaï, étang de Berre. © Thibaut Vergoz
Avec les kite-surfeurs sur le spot mondial du Jaï, étang de Berre. © Thibaut Vergoz

Faire connaître au plus grand monde les richesses de l’étang de Berre et en finir avec la mauvaise réputation souvent véhiculée dans les médias, c’est aussi l’un des objectifs d’Eric Le Dissès, le dynamique maire de Marignane. L’ancien athlète, moitié Corse, moitié Breton, est en charge du dossier JO 2024 à la Métropole Aix-Marseille. « Le label Terre de Jeux obtenu par plusieurs communes du pourtour de l’étang, et notamment Marignane pour le nautisme, va donner un vrai coup de projecteur sur l’étang à l’échelle mondiale. L’exposition médiatique, la venue des délégations internationales, et l’échéance de 2024 vont mécaniquement donner un coup de fouet à tous les acteurs de la réhabilitation, et une motivation supplémentaire pour atteindre des objectifs d’ici là. Car il faut que l’étang se montre sous son meilleur jour ! » Plusieurs structures comme le CNM et le CVM, ont obtenu le statut de Centre de Préparation aux Jeux (CPJ), ce qui fait de l’étang la « base arrière » de la rade de Marseille pour l’entrainement des athlètes en vue des épreuves nautiques des jeux de 2024. Les clubs bénéficient pour cela de financements exceptionnels pour renouveler et améliorer leurs installations. « Une occasion extraordinaire pour faire connaître et développer la pratique du sport nautique sur l’étang de Berre ! » se réjouit Eric Le Dissès. Et ce, bien au delà de 2024.

Thibaut Vergoz

Commentaires

Vous souhaitez commenter cet article ? Lancez-vous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *