Réparation de filets de pêche Port de Saint-Chamas, P.Aguilar

Mini-atelier : comment soutenir les pêcheurs de l’étang de Berre ?

Le 20/04/2021
L’objectif de ce mini-atelier, réuni ce 19 avril, était de travailler sur la valorisation et la diversification des activités de pêche sur l’étang…

Développer les circuits courts

Une étude sur les pêcheries de l’étang de Berre a été conduite et financée entre 2017 et 2018 par le GIPREB afin de mettre notamment à jour les connaissances sur la pêche professionnelle. L’étude a montré que la pêche professionnelle dans l’étang de Berre se caractérisait par une pratique artisanale, dite « aux petits métiers », typique de la Méditerranée. La flottille de pêche se composait en 2018 de 65 patrons pêcheurs en activité confirmant ainsi un renouveau de la pêche dans la lagune.

Le développement des circuits courts représente un réel potentiel en matière de consommation durable et un levier efficace pour dynamiser l’activité économique locale.
L’intérêt des circuits courts :
• accroître l’activité économique des pêcheurs de l’étang de Berre
• répondre aux attentes des consommateurs en termes de qualité, de prix et de fraîcheur (volonté de consommer local encore accentuée par la crise sanitaire et économique)
• renforcer les liens entre producteurs et consommateurs.

Un collectif de pêcheurs sur l’étang ?

Les exemples récents (Marignane, Saint-Chamas…) montrent que ces opérations sont bénéfiques et s’inscrivent pleinement dans une demande sociale de consommation locale et durable. Les difficultés rencontrées du fait du premier confinement ont conduit les pêcheurs à réfléchir sur leurs pratiques et à la nécessité de travailler de façon collective. Le Comité régional des pêches accompagne actuellement les pêcheurs de Marignane dans leur démarche collective pour pouvoir traiter directement sur le port leur pêche (tant poissons que coquillages) : mise en place des locaux, des bassins de purification pour les coquillages, congélateurs, machines à glace, aménagement de la vente en direct, dégustation… Soutenus par le maire de Marignane, ils ont pu aussi bénéficier des aides du département. Le CRPEM a aussi identifié une nouvelle pratique de vente, à savoir la livraison à domicile. Cela nécessite un investissement important mais semble vraiment correspondre à une demande.

Pêcheurs relevant leur filet
Pêcheurs relevant leur filet P.Aguilar

Comment asseoir l’activité de pêche pour que les pêcheurs de l’étang puissent bien vivre de leur activité et ce de façon durable ? La baisse du stock d’anguilles actuellement et celle du stock de palourdes suite à la crise écologique de 2018, illustrent la fragilité du monde de la pêche sur l’étang de Berre. De quelle manière développer les circuits courts sur l’étang de Berre ? Comment accompagner les pêcheurs dans la mise en place de structure de vente à quai ? Comment développer une démarche collective pour valoriser les produits de la pêche sur l’étang de Berre ? Quelles sont les opportunités en termes de labellisation et de certification ? Comment mettre en place une brigade littoral permettant de limiter les conflits d’usage et renforcer la surveillance?

Commentaires

Vous souhaitez commenter cet article ? Lancez-vous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *