Nouveaux rejets chargés en limons de la centrale EDF

Le 10/06/2021
Nouveaux rejets d'EDF, nouveau panache, forte stratification, absence totale d'oxygène dans les fonds de l'étang, le GIPREB tire la sonnette d'alarme.…

Des rejets EDF importants d’eau chargée en limons à nouveau ce jeudi 10 juin 2021

Vous êtes nombreux la semaine dernière à vous être émus du risque pour l’étang, au vu des rejets importants réalisés par EDF, de connaître une nouvelle crise écologique. Dès le début du mois de juin, le Président du GIPREB a alerté le sous-Préfet d’Istres pour recevoir des informations et des explications d’EDF sur ces rejets d’exploitation d’EDF inopportuns et surtout, pour demander qu’ils cessent au plus vite. En effet, les études scientifiques conduites sur l’étang nous montrent que ces apports favorisent la stratification des eaux et vont rapidement être à l’origine de “blooms” phytoplanctoniques (effervescences algales) et d’anoxies (absence d’oxygène).

Aujourd’hui, la stratification est telle qu’il n’y a plus d’oxygène dans les fonds de l’étang (en dessous de 7,50 m). L’absence de mélange des eaux se lit sur nos données en direct : la sonde SA3 indique une salinité en surface de  19,7 (elle était de 21 en avril et de 23 début mai) et au fond de 32,4. L’étang est donc déjà en situation critique avant le début d’été, alors même que les prévisions météo annoncent de belles journées ensoleillées… sans vent !

Commentaires

COMBES Jacques Henri - il y a 1 mois
ÉTANG DE BERRE ! Oui, je suis malade, oh !  combien malade, et de quoi me direz vous ? Et bien : le bilan général est désastreusement sans équivoque, VOUS VOUS ÊTES RÉUNIS AUTOUR DE MON LIT ET VOUS EN AVEZ FAIT UN CONSTAT CALAMITEUX rien ne vas plus faîtes vos jeux, les dés sont jetés, je vais mourir, c’est certain ; dans combien de temps le temps de voir arriver quelques gouttes d’eau salée en plus serait ma meilleure ordonnance, ma dernière posologie, mon dernier breuvage, ma dernière gueule de bois, le miracle de la dernière chance. Pomper l’eau de mer, chez ma voisine, la copine qui me sert de réservoir de nourriture mon garde à manger, voila qui est étrange. Arrêter l’eau douce je ne la supporte plus, c’est équerrant et sans saveur, cela me saoule, me rend malade, me rend bizarre. Bizarre autant qu’étrange que ces pompages, des tuyaux pour me faire vivre, la mise sous drains pour mon bien être. Il y à quelques années la télé montrait des choses bizarres et étranges qui pompaient pour avancer, ils pompaient de l’arrière vers un avant et les SCHADOKS se mouvaient, le génial et ridicule mouvement. Est-ce la dernière mouvance dans la création d’une illusion ? Faire croire qu’on avance alors que c’est l’immobilisme généralisé la folie créatrice, dans le rire crispé. Jacques Henri Combes, 24 mai 2017. Membre des associations L'ÉTANG NOUVEAU SOS DURANCE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *