Zostere Arc P. Liger

Plus que 7,2 hectares d’herbiers de zostères (moins 60 %), c’est donc toute la biodiversité de l’étang qui a été touchée par la crise écologique 2018 !

Le 11/09/2019
Après la crise écologique de 2018, on ne comptabilise plus que 7,2 hectares d'herbiers de zostères.

Les 6000 hectares de zostères (plantes aquatiques) observés en 1960 avant l’ouverture de la centrale EDF s’étaient réduits en peau de chagrin en 2009, puisqu’on n’en comptabilisait plus que 1,5 ha. Depuis 2014, on assistait à une dynamique de progression de ces herbiers dans l’étang de Berre, en lien avec la diminution de l’eutrophisation observée depuis la réduction des rejets de la centrale EDF imposés par l’Europe en 2006. Ainsi en 2017, une cartographie globale de l’étang de Berre avait permis d’estimer la surface des herbiers à 17, 9 ha. Après la crise écologique de 2018 et les longues périodes d’anoxies relevées, les incertitudes sur l’état des herbiers étaient grandes. La cartographie réalisée en 2019 et les vérités terrains sont plus catastrophiques que celles imaginées : il ne reste plus que 7,2 ha.

Steven Weinberg, zostères de l'étang de Berre
©Steven Weinberg, zostères de l’étang de Berre avant la crise anoxique
herbiers de la pointe de Berre en 2019
© Raphaël Grisel, herbiers de la Pointe de Berre en 2019 après la crise anoxique

Au niveau spatial, si certains secteurs se sont maintenus, notamment à l’ouest (Ranquet, Figuerolles) et au nord (bassin de délimonage), les importants herbiers de la côte est (Bouquet, Pointe de Berre et étang de Vaïne) ont été fortement atteints. Ils présentent des pertes de plus de 90 % en surface et les herbiers subsistants sont dans un état très dégradé avec des densités très faibles. sur ces secteurs, il est même difficile de parler encore d’herbiers. Ils ne sont constitués que par quelques taches ou faisceaux de feuilles isolés. dans cet état, il n’assure plus de rôle écologique.

Outre le fait que ces herbiers jouent un rôle clé d’ingénieur d’écosystème (oxygénation de l’eau, maintien des sédiments, nurserie et abri pour les poissons et organismes vivants), ils servent aussi d’indicateurs pour la Directive cadre sur l’eau. C’est une des causes pour laquelle l’étang de Berre était classé en mauvais état écologique au titre de la DCE. La situation actuelle n’est pas faîte pour arranger son classement…

Commentaires

Vous souhaitez commenter cet article ? Lancez-vous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *