Séance de restitution des ateliers GIPREB pour la restauration de l’étang de Berre

Le 01/07/2021
Six réunions ont été conduites entre avril et juin pour les acteurs du pourtour de l'étang, les services des collectivités et de l'Etat

Le 23 septembre 2020, la mission d’information parlementaire portant sur la réhabilitation de l’étang de Berre rendait son rapport, fruit de plusieurs mois de travail et de concertation. Ce rapport pose un diagnostic sur l’état écologique de l’étang et formule 20 propositions pour sa réhabilitation et l’atteinte du « bon état écologique » en 2027 au titre de la Directive Cadre sur l’Eau. Le 5 novembre 2020, le Comité syndical du Gipreb formulait un avis très positif sur ces 20 propositions qui vont dans le sens de son action pour la restauration de l’étang. Afin de passer à la phase opérationnelle de mise en œuvre des propositions, trois ateliers ont été mis en place dont la restitution globale aura lieu en septembre :

  • atelier 1 : Gouvernance et gestion stratégique de l’eau en articulation avec le bassin de la Durance. Pilote : DDTM 13
  • atelier 2 : Gestion et aménagement durable à l’échelle du grand bassin versant de l’Etang. Pilote : Métropole Aix-Marseille-Provence
  • atelier 3 : Gestion des milieux naturels et aquatiques au sein de l’étang et de sa périphérie. Pilote : GIPREB.

15 fiches actions issues des ateliers animés par le GIPREB

Nous avons la volonté d’atteindre le bon état écologique pour l’étang mais au-delà nous souhaitons construire un territoire où l’on se sente bien, où l’on privilégie la qualité de vie” Didier KHELFA, président du GIPREB

QUALITÉ DES EAUX DE L’ ÉTANG DE BOLMON

Etat des lieux : mauvaise qualité des eaux au titre de la Directive cadre sur l’eau

TROIS FICHES ACTION :

  • ouverture des bourdigues pour améliorer les échanges, avec une circulation uniquement dans le sens Berre-Bolmon pour éviter que les eaux du Bolmon  polluent les plages du Jaï, où se pratique aussi la pêche à la palourde, des activités de nautisme comme le kite-surf…
  • collecte des déchets à l’embouchure de la Cadière par la pose de filets pour macro-déchets
  • étude de l’évolution de la masse d’eau et coordination des nombreux suivis en cours

La question de la réouverture du tunnel du Rove étant traitée par la Métropole, le sujet n’a pas été examiné ce matin, néanmoins, Didier Khelfa, président du GIPREB, a rappelé l’annonce faîte par le Président de région de prendre en charge la maîtrise d’ouvrage pour les travaux et une partie des financements associés.

ACCOMPAGNEMENT DES ACTIVITES DE PECHE

En préambule, les pêcheurs professionnels, représenté par William Tillet, premier Prud’homme de pêche, ont exprimé leur volonté de ne pas voir se développer la conchyliculture sur l’étang de Berre. La qualité des eaux de l’étang nécessite de l’épuration, c’est pourquoi la récolte des naissains (bébés moules) est autorisée sous réserve d’être exportée sur les parcs à moules pour être mis en grossissement. Les pêcheurs ne veulent pas voir installer une centaine de tables à moules sur l’étang, avec les conséquences qui en découlent en matière par exemple de relargage de matières organiques, les moules étant des organismes filtreurs. De plus, le partage de l’espace aquatique serait encore plus difficile s’il fallait ajouter à l’usage baignade, au nautisme, à la pêche aux filets, l’installation de tables sur l’étang.

Enjeux : rendre plus durable les stocks, sécuriser l’activité de pêche, valoriser les produits de la pêche

QUATRE FICHES ACTION :

  • pêche durable de la palourde : étude des stocks (tous les 3-4 ans sur l’étang de Berre, MO GIPREB et tous les 6 mois sur des secteurs cibles (GIPREB)  et valorisation
  • déployer une brigade de surveillance et engager une réflexion sur la mise en place de quotas pour la pêche de poissons, mener une étude de stock sur des espèces comme la daurade ou le loup (GIPREB) ; après le déséquilibre de l’écosystème, le braconnage est perçu comme la principale menace pour la durabilité des stocks en plus d’être une menace économique,  selon une enquête réalisée par le GIPREB auprès de 17 pêcheurs.
  • développer les circuits courts. Aujourd’hui trois ports pratiquent la vente à quai (Marignane, Istres, Martigues-Jonquières et Prudhomie), sur les autres ports des ventes « au cul du bateau » se font de manière occasionnelles. En matière d’équipements collectifs, il existe des besoins disparates mais des machines à glace et frigos sont majoritairement plébiscités. Le canal de vente principal reste le mareyeur. Il s’agit donc de mettre en place un plan d’actions pour l’accompagnement des professionnels dans l’achat et la mise en place d’équipements collectifs, d’engager des échanges pour la création d’une coopérative de pêche ou toute autre association, de développer la vente à quai, de moderniser les ports..
  • évaluer les opportunités pour la valorisation des produits de la pêche : deux labels identifiés,  MSC® et Artysanal®. Une évaluation basée sur les critères d’admissibilité montre que les pêcheurs de l’étang de Berre peuvent y prétendre. Autre piste : la création d’une marque collective.

GESTION DES FLUX ADMISSIBLES

Enjeux : quelle quantité d’azote et de phosphore et d’eau douce peut supporter l’étang tout en atteignant le bon état de la Directive cadre sur l’eau ?

UNE FICHE ACTION (4 opérations) :

  • bilan des apports annuels (réalisé par le GIPREB)
  • préparation base de données (septembre 2021, GIPREB)
  • développement modèle GameLag mis en place par IFREMER sur l’ensemble des lagunes méditerranéennes (2023)
  • définition de scénarios d’objectifs et programme d’actions

GESTION ET ELIMINATION DES ALGUES

Les ulves sont des algues qui provoquent des nuisances visuelles et olfactives. Non ramassées, elle peuvent être dangereuses car produisant du H2S (Hydrogène sulfuré). C’est aussi la raison pour laquelle il est nécessaire d’agir sur la cause de la prolifération algale, c’est-à-dire sur les apports d’azote à l’étang.

DEUX FICHES ACTION :

moyens de ramassage : mutualisation du matériel de ramassage qui se fait par les mairies : « caisse à outils » avec deux ou trois méthodes de ramassage, mise en place d’une ligne budgétaire du GIPREB spécifique pour la gestion des crises.

filière d’élimination/ valorisation : prestation externalisée pour déterminer le modèle économique le plus viable (MO GIPREB). Exemple d’Eranova à Port-Saint-Louis du Rhône en bio-plastic.

ZONE ATELIER POUR LA RECHERCHE

Enjeux : dynamiser la recherche sur l’étang de Berre

DEUX FICHES ACTION :

  • création d’une zone atelier : définir une stratégie (MO GIPREB)
    •  déterminer l’échelle qui est localement la plus adaptée : OHM, Zone Atelier ? mise en place d’un comité scientifique
    • obtenir un cachet Université ou CNRS
  • enquête sur les outils/besoins nécessaires (MO : Département des Bouches du Rhône)

ZOSTERES

Enjeux : augmenter les surfaces de phanérogames

DEUX FICHES ACTION :

poursuivre le suivi des macrophytes et plus particulièrement des zostères (MO GIPREB)

étudier la possibilité de transplantations d’herbiers de zostères en réunissant un groupe d’expert (2022)

CONTRAT D’ÉTANG ASSOCIATION SOCIÉTÉ CIVILE

UNE FICHE ACTION :

réaliser une étude d’opinion/perception : nécessité de retrouver l’âme et les valeurs partagées de l’étang de Berre, prestation externalisée, MO GIPREB

En conclusion, Didier Khelfa, a rappelé à tous l’importance de mutualiser les connaissances, les études, les données, la nécessité de garder l’habitude de travailler ensemble en associant le maximum de personnes. “On vous doit la transparence” a t-il souligné aux participants réunis à la salle municipale de Saint-Chamas ou présents par visio-conférence. “Nous avons la volonté d’atteindre le bon état écologique pour l’étang mais au-delà nous souhaitons construire un territoire où l’on se sente bien, où l’on privilégie la qualité de vie”. Il a annoncé vouloir poursuivre le travail en ateliers sur de nouveaux thèmes comme le schéma du nautisme, les valeurs partagées du territoire, le cheminement autour de l’étang, les risques industriels.

Commentaires

Vous souhaitez commenter cet article ? Lancez-vous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *