Mnemiopsis Weinberg

Un nouveau réseau de surveillance de Mnemiopsis leidyi, participez vous aussi …

Le 10/09/2019
Nouveau programme de sciences participatives nommé "Mnemiop'See" pour créer un réseau de surveillance de mnemiopsis dans les lagunes...

Ce n’est pas d’une espèce piquante dont Guillaume Marchessaux est devenu passionné… Miss Mnemiopsis leidyi  n’est pas une méduse ! C’est un plancton gélatineux non urticant appartenant au phylum des cténaires. Ca y ressemble mais cela ne pique pas ! En revanche cela envahit les filets des pêcheurs qui n’apprécient pas du tout son invasion dans l’étang de Berre.

Guillaume Marchessaux (MIO) a soutenu sa thèse de doctorat sur la problématique des Mnemiopsis Leidyi en mai 2019 (voir la page dédiée à sa thèse sur notre site). Cette étude interdisciplinaire en océanographie et sociologie permet d’établir un état des lieux de l’impact de l’invasion de Mnemiopsis leidyi sur l’environnement de l’étang de Berre et sur les activités humaines qui y sont pratiquées.

Notre docteur a depuis quitté Marseille pour commencer un nouveau poste à l’université de Besançon en hydrobiologie/zooplancton, mais il garde un oeil avisé sur l’objet de ses recherches la très invasive Mnemiopsis.

Il avait créé en 2018, avec un collègue ingénieur en océanographie (Bruno Belloni), une association nommée « See The Sea Production » (voir le site internet) . Cette association regroupe un pôle « Recherche » dans lequel ils mènent ou participent à des programmes d’études en milieu aquatique.

Ils viennent ainsi de mettre en place un programme de sciences participatives nommé « Mnemiop’See « qui a pour but de créer un réseau de surveillance de Mnemiopsis dans les lagunes. L’idée de ce programme est de collecter régulièrement des observations de Mnemiopsis (deux par saison) faites par des particuliers, gestionnaires, scientifiques, pour suivre les populations dans les lagunes et éventuellement recenser de nouvelles invasions.

Les observations sont faites via un formulaire en ligne facile et rapide à remplir:  cliquer sur le formulaire

See The Sea Research publiera régulièrement les résultats de ce programme sur son site web. Depuis le lancement de Mnemiop’See début août 2019, ils ont déjà eu une nouvelle signalisation de Mnemiopsis leidyi… son expansion continue !

La création de ce réseau permettra de sensibiliser le public aux invasions biologiques et permettra de créer une dynamique commune pour la gestion de cette espèce invasive !

Contacts :

Guillaume Marchessaux |Chargé de recherche bénévole, See The Sea Research

Bruno Belloni | Ingénieur d’études bénévole, See The Sea Research

Email : seethesea.bbgm@gmail.com

Commentaires

Vous souhaitez commenter cet article ? Lancez-vous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *