crabe bleu

Le crabe bleu, un nouvel envahisseur ?

Le 21/10/2019
Le crabe bleu est-il en train d'envahir l'étang de Berre ? Soyez nos yeux, signalez le nous ...

Callinectes sapidus, de son vrai nom,  est un beau crabe bleu et il semblerait qu’il soit délicieux à manger… mais il n’a rien à faire en Méditerranée ! C’est en effet une espèce non indigène car il est en réalité originaire des côtes atlantiques américaines, du Canada jusqu’en Argentine. Attention, c’est un crabe particulièrement agressif !

  

 

crabe bleu dans l'étang de Berre
crabe bleu dans l’étang de Berre

On le reconnaît aisément grâce à la couleur bleutée de ses pattes et pinces (rouge pour la femelle) ainsi qu’à ses neufs dents sur l’avant de la carapace, la dernière étant très longue et orientée latéralement.

Le premier signalement fait par des riverains fut à Martigues, plage de Figuerolles. Puis à Saint-Chamas. Et aujourd’hui, il semblerait qu’ils soient nombreux dans l’étang de Vaïne où ils causent du souci aux pêcheurs !! Déjà signalé depuis plusieurs années dans certaines lagunes d’Occitanie et de Corse, le crabe bleu a aussi créé de nombreux problèmes pour les pêcheurs tunisiens (qui finalement en ont fait une nouvelle ressource !).

Il est probable que cette espèce opportuniste et envahissante ait profité de l’espace laissé vide après la crise écologique de 2018 (niche écologique disponible). Nous avons déjà observé ce genre de phénomène avec notamment la moule verte asiatique Arcuatula senhousia (aussi appelée musculista senhousia), qui s’est justement particulièrement développée après cette crise écologique (voir sur ce sujet notre actualité sur le constat en référé en cours)

La “favouille” méditerranéenne (crabe vert Carcinus maenas) va t-elle résister ? La bouillabaisse sera-t-elle aussi bonne avec le crabe bleu ? Ce crabe pouvant peser 500 g est non seulement comestible, mais en plus, reconnu pour ses qualités gustatives !

Appel à observations du crabe bleu

Si vous observez vous aussi ces crabes bleus, n’hésitez pas à nous en informer (nous ferons ensuite remonter l’information aux scientifiques chargés du suivi de cette espèce).

Attention, ce crabe est très “combatif”, ses pinces sont particulièrement puissantes.

Commentaires

icon commentaire
Riri - il y a 3 mois
Un crabe bleu vu ce matin sur la plage des anses d arlet en Martinique. Ils sont arrivés dans la mer des Caraïbes
icon commentaire
Elisabeth Le Corre - il y a 1 an

En réponse à miquel

Malheureusement, cette espèce invasive semble se développer partout en Méditerranée... En 2020, face à l’évolution grandissante des captures de ce crabe et en particulier par la pêche traditionnelle à l’étang de Canet-Saint-Nazaire, la DREAL Occitanie a mis en place un plan d’action régional de lutte contre le Crabe bleu (PAR « Crabe bleu » publié en 2021). Les déclarations de captures et débarquements des pêcheurs professionnels adhérents de l’Organisation des producteurs du SUD, permettent de suivre un poids vif en crabe bleu relevé à certaines dates. Ces captures régulièrement déclarées par les pêcheurs révèlent des pics saisonniers d’abondance de l’espèce quel que soit l’engin de pêche en mer ou en lagune. Les données relevées par les pêcheurs en lagunes sur quasi l’ensemble des sites lagunaires côtiers d’Occitanie et de PACA, permettent aussi d’observer une progression des captures (moyennes mensuelles calculées) entre avril et septembre, et entre les sites. Cependant elle n’est pas exhaustive sur l’ensemble des secteurs lagunaires. Selon les documents de la Direction Générale des Affaires Maritimes de la Pêche et de l’Aquaculture (DGAMPA) les déclarations des pêcheurs révèlent : - une évolution nette des poids débarqués de crabe bleu durant la période août-novembre sur le secteur de Port-Vendres, avec un pic en septembre 2021 à plus de 5 tonnes (valeur mensuelle) alors que sur septembre 2020, il était à 650 Kg. Ce résultat sur 2021 révèle également un dépassement important sur le poids débarqué de crabe bleu comparé à celui du crabe vert qui reste équivalent sur ces 2 années. - une augmentation plus nette (8 % environ) des poids débarqués de crabe bleu sur janvier-mars 2021 comparé à la même période en 2020 sur le secteur de Sète. Ce résultat révèlerait plutôt une saisonnalité des captures en milieu côtier en regard des autres résultats relevés sur d’autres secteurs de pêche (lagunes et mer). - une très légère augmentation des captures débarquées (<1,4 Kg) sur le secteur de Martigues entre septembre-octobre sur 2020 et 2021. Sur les étangs de Salses-Leucate, de Bages-Sigean et de Thau, les quantités de crabes bleus pêchés ne semblent pour le moment pas indiquer d’augmentation de l’espèce par rapport à 2020, et même l’inverse pour le secteur de Thau. A l’inverse, les captures relayées sur les secteurs de l’étang de Campignol (étang du narbonnais, 11), du Méjean (étang palavasien, 34), et de Saint-Chamas à l’étang de Berre, indiqueraient une hausse saisonnière et interannuelle du crabe bleu sur les 3 dernières années. Par ailleurs, sur les petits deltas côtiers où une pêche professionnelle est pratiquée, la présence du crabe a été également relevée à l’aval des cours d’eau de l’Aude, de l’Orb et de l’Hérault. Il en est de même pour les pêches pour tous les petits fonds côtiers sableux en 2021 (février-début mars), avec des remontées à Leucate, Port-la-Nouvelle, Saint-Cyprien – Le Barcarès, Frontignan, … Dans le delta du Rhône, le crabe bleu est régulièrement observé depuis 5 ans (secteurs des Saintes Maries de la mer, de la pointe de Beauduc, Grau de Piémanson / la Palissade et certains étangs de Camargue (Vaccarès) et de Port Saint Louis du Rhône).
icon commentaire
miquel - il y a 1 an
y a t il des crables a sete 34
icon commentaire
Abdo MAALAOUI - il y a 2 ans
Bonjour, Je suis un canado-tunisien qui adore manger le CRABE au Canada qui est devenu une industrie au bon sens du terme ! J’ai pris ma retraite et j’ai décidé de retourner et d’aider nos pêcheurs et de leur prouve que le Crabe bleu est cadeau du CIEL, une petite “mine d’argent” pour nos pêcheurs ! Alors je suis parti en Tunisie, je me suis installé au Port du Lac Boughrara (à 15 mn de l’Ile de Jerbe (Tunisie) en créeant un Centre de Recherche & Innovation au Lac Boughrara, Tunisie / spécialisé dans le Crabe Bleu “Royal” afin d’aider nos pêcheurs de mieux comprendre cette bonne opportunité que MERE NATURE nous a offert et au lieu de crier à tue tête, pourquoi ne pas s’asseoir ensemble et mettre notre intelligence collective pour savoir comment vivre en harmonie avec notre nouveau visiteur Monsieur et Madame Crabe bleu “Royal” ! Malgré le cri de secours des pêcheurs tunisiens, le Crabe bleu en Tunisie a généré un chiffre d’affaires à l’export de plus de 24 millions de $ (2021) ! Ce n’est que le début ! La grande surprise et la clé du succès de cette nouvelle sous-filière est Madame la Crabe bleu ponte jusqu’à 300 000 alevins (en lettre trois cent mille alevins), y-a-t-il un animal aussi généreux que notre nouvelle REINE “la Crabus Bletus” du Lac Boughrara ! Dans ce petit Centre de Recherche & Innovation, on a une petite usine pilote et éducative pour transformer le Crabe en diverses valeurs ajoutées, nous avons créer une synergie avec des jeunes entrepreneurs qui fabriquent des équipements divers et des micro-usines artisanales qui préparent l’alimentation pour le Crabe bleu qui s’enraffolent ! De plus en plus de bateaux de pêche qui abondonnent la pêche classique pour se recycler dans la nouvelle industrie du Crabe bleu !
icon commentaire
Soufiane - il y a 2 ans
Bonjour A titre d'information hier le 03-09-2021 j'en ai observé une dizaine et attrapé quelques une à la plage de moulay bousselham au Maroc chose que je n'avais pas observé il y a 3 ans, je note aussi qu'il s'agit mnt de la race dominante par rapport au crabe noir

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *