crabe bleu

Le crabe bleu, un nouvel envahisseur ?

Le 21/10/2019
Le crabe bleu est-il en train d'envahir l'étang de Berre ? Soyez nos yeux, signalez le nous ...

Callinectes sapidus, de son vrai nom,  est un beau crabe bleu et il semblerait qu’il soit délicieux à manger… mais il n’a rien à faire en Méditerranée ! C’est en effet une espèce non indigène car il est en réalité originaire des côtes atlantiques américaines, du Canada jusqu’en Argentine. Attention, c’est un crabe particulièrement agressif !

  

 

crabe bleu dans l'étang de Berre
crabe bleu dans l’étang de Berre

On le reconnaît aisément grâce à la couleur bleutée de ses pattes et pinces (rouge pour la femelle) ainsi qu’à ses neufs dents sur l’avant de la carapace, la dernière étant très longue et orientée latéralement.

Le premier signalement fait par des riverains fut à Martigues, plage de Figuerolles. Puis à Saint-Chamas. Et aujourd’hui, il semblerait qu’ils soient nombreux dans l’étang de Vaïne où ils causent du souci aux pêcheurs !! Déjà signalé depuis plusieurs années dans certaines lagunes d’Occitanie et de Corse, le crabe bleu a aussi créé de nombreux problèmes pour les pêcheurs tunisiens (qui finalement en ont fait une nouvelle ressource !).

Il est probable que cette espèce opportuniste et envahissante ait profité de l’espace laissé vide après la crise écologique de 2018 (niche écologique disponible). Nous avons déjà observé ce genre de phénomène avec notamment la moule verte asiatique Arcuatula senhousia (aussi appelée musculista senhousia), qui s’est justement particulièrement développée après cette crise écologique (voir sur ce sujet notre actualité sur le constat en référé en cours)

La « favouille » méditerranéenne (crabe vert Carcinus maenas) va t-elle résister ? La bouillabaisse sera-t-elle aussi bonne avec le crabe bleu ? Ce crabe pouvant peser 500 g est non seulement comestible, mais en plus, reconnu pour ses qualités gustatives !

Appel à observations du crabe bleu

Si vous observez vous aussi ces crabes bleus, n’hésitez pas à nous en informer (nous ferons ensuite remonter l’information aux scientifiques chargés du suivi de cette espèce).

Attention, ce crabe est très « combatif », ses pinces sont particulièrement puissantes.

Commentaires

Vous souhaitez commenter cet article ? Lancez-vous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *