En 2019, 574 millions de m3 d’eau douce, les turbinages les plus faibles depuis l’ouverture de la centrale EDF !

Le 04/03/2020
Les turbinages les plus faibles de l'histoire de la centrale EDF ont permis à la situation écologique de l'étang de Berre de s'améliorer...
Marc Torres centrale EDF
Marc Torres centrale EDF

574 millions de mètres cubes, 21,8 millions de tonnes de limon déversés, ces volumes indiquent que les turbinages réalisés en 2019 ont été les plus faibles depuis l’ouverture de la centrale EDF en 1966 ! (voir aussi cette page sur les caractéristiques des rejets EDF depuis 2005)

Cela a permis à la situation écologique de l’étang de s’améliorer tout au long de l’année pour atteindre en décembre un niveau d’eutrophisation faible (moins d’azote). Du fait de ces turbinages inférieurs à 600 millions de mètres cubes*, la salinité a pu atteindre la valeur de 29 (en moyenne sur tout l’étang) jusqu’au mois de décembre (voir cette autre actualité), ce qui n’était jamais arrivée  depuis la mise en service de la chaîne Durance-Verdon. Ces valeurs de salinité s’accompagnent, de fait, d’une quasi absence de stratification (différence de salinité entre le fond et la surface de l’étang). Et ce, malgré des crues exceptionnelles d’automne pour les rivières du bassin versant (les dernières remontant à 2008).

Cette année 2019 montre ainsi à quel point les rejets de la centrale EDF sont impactants sur l’état du milieu (quand ils sont plus faibles, l’étang va mieux) et relativise aussi les apports des rivières !

 

  • 600 millions de mètres cubes de rejets, c’est ce que réclament depuis 2014 les élus du GIPREB

Commentaires

Elisabeth Le Corre - il y a 2 mois

En réponse à Schmitt

Bonjour, Vous avez tout à fait raison, EDF a effectivement repris ses turbinages depuis janvier (320 millions de mètres cubes turbinés pour le mois de janvier 2020) avec comme conséquence, effectivement, une chute de la salinité (autour de 17 ce jour) qui favorise aussi une stratification haline... Est-ce normal ? Malheureusement, EDF peut avoir des rejets entraînant une salinité inférieure à 20. Je vous cite l'article de leur règlement d'eau : Obligations relatives aux rejets des eaux Article 17 "Cette régulation des rejets d’eau douce devra permettre de garantir que, sur l’année, 95 % des mesures de salinité, en moyenne hebdomadaire, sont supérieures à 15 g/l et 75 % de ces mesures sont supérieures à 20 g/l." https://etangdeberre.org/comprendre/generalites-sur-letang-de-berre/caracterisation-des-rejets-de-la-centrale-hydroelectrique-dedf/
Schmitt - il y a 2 mois
C’est bien, sauf que depuis le début de l’année 2020, on est sur une salinité régulièrement inférieure à 20. Est-ce normal ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *